Ma petite vie de heu.... bin de moi.

La dictation c'est ma passion. (unjourPE, dictateuse du monde)

17 novembre 2012

Moi, maîcresse d'école .....

Cher rare lecteur de mon blog tant qu'à parodier autant parodier quelqu'un d'important, non ?

Bref, tout ça pour te dire que quand j'ai décidé de passer le concours de maîcresse d'école, déjà et bin, un c'était pas si simple avec 3 moutards même si j'étais en congé maternité avec des grumeaux gémellisés et, deux, pour pouvoir faire un truc utile à la société. Moi, maîcresse d'école, je voyais ça comme un métier épanouissant, un boulot que tu fais parce que t'as envie de le faire, un job où tu as une vraie relation avec les enfants et les parents. Un truc où mon hypersensibilité ne serait pas trop mise à mal, où ma dépression chronique ne serait pas un handicap (puisque boulot passionant toussa toussa).

Au lieu de ça, (mais je dis pas que c'est la faute des autres hein. Il y a eu des circonstances qui ont fait que bon voilà, j'ai merdé sur toute la ligne) je me suis retrouvée en panique face à des troupeaux de gnomes à la limite de la fuite et me demander quoi faire pour qu'ils se calment. Je me suis retrouvée face à des formateurs (on ne citera pas de nom parce que c'est pas bien, ,mais Mme Butin dans son genre elle le faisait vachement bien. Mais non, j'ai pas cité de nom, c'est pas son vrai nom) agressifs, qui s'imaginaient que pour booster les gens, il fallait les enfoncer (ça marche pas sur tout le monde. En l'occurrence sur moi, ça marche pas du tout). Je me suis retrouvée avec des collègues qui ne se souciaient absolument pas de savoir si je m'en sortais, si j'avais réussi à préparer, si j'avais une idée de comment aborder telle leçon, si j'arriavais à gérer l'hyperactif qu'on m'avait refilée parce que j'étais la nouvelle dans l'école. Je me suis retrouvée avec un putain d'effet pygmalion du à mon indéféctible confiance en moi. Genre de comportement : vous avez vu les parents, je suis une grosse merde, je le dis pas hein, mais je le pense tellement fort  que vous l'entendez et vous agissez en conséquence (normal on va dire)

moi maîcresse d'école, je voulais faire découvrir, ouvrir les esprits à la réflexion, à la recherche, à l'envie d'apprendre, à la joie d'aider et la possiblité de se faire aider par un copain, à la parole au lieu de la violence.....

Moi maîcresse d'école, j'ai complètement foiré, j'ai pas été aidée, j'ai pas voulu qu'on m'aide, j'ai pas voulu écouter, j'ai pas eu confiance en moi,  j'ai été méchamment ejectée, ou tout à la fois. (un peu de tout à la fois)

Et maintenant moi, ex maîcresse d'école, je fais quoi ? 

merveilleusement rédigé par unjourPE à 00:17 - unjourPE à l'école - scribouillages [4] - Permalien [#]

zyeute l'avis du rare lecteur de mon blog

    Mais non tu n'as pas tout foiré!
    Tu as forcément aidé des dizaines d'élèves sur des sujets qu'ils ne maîtrisaient pas.
    Et même si tu n'en as aidé qu'un seul sur un sujet mineur, tu as fais ton job.
    C'est sûr tu n'as pas changé la face du monde... En même temps, tu avais peu de chances d'y arriver en faisant ton boulot de PE...

    Scribouillé par Tasoeur, 18 novembre 2012 à 20:26
  • Ouais......... je me sens quand même un peu comme une vieille bouse.

    Scribouillé par unjourPE, 19 novembre 2012 à 22:29
  • C'est peut-être une bonne nouvelle.
    Moi aussi je pensais qu'on pouvait changer le monde en étant instit. En fait on a autant de chances de changer le monde en étant instit qu'en étant boulangère ou éleveuse d'escargots en Bourgogne ou agent administratif en mairie ou je sais pas quoi. Contrairement aux chansons de JJ Goldman on change pas la vie. On peut faire qu'un petit peu et il y a tellement de personnes qui ne veulent pas que ça change, et tous ceux qui veulent que ton boulot soit fait d'une certaine manière et pas d'une autre... Que finalement c'est surtout ce que tu fais de ton temps "libre" (celui où t'es pas fliquée en fait) qui va changer le monde.
    Maintenant t'as du temps libre. Donc maintenant tu vas pouvoir changer le monde. Bonne nouvelle. cqfd.
    Je suggère au hasard :
    ♥ - écrire un livre pour prévenir les futurs enseignants qu'ils ne changeront pas le monde. Au moins ils seront moins déçus, moins aigris, moins déprimés s'ils s'obstinent à vouloir faire, hum, le plus beau métier du monde
    ♥ - un blog pour ceux qui veulent devenir végétariens. Y en a déjà, et des biens, mais pourquoi pas les compléter avec ton expérience à toi? Surtout les mères de famille désespérées qui veulent devenir végé alors que leurs conjoints et grumeaux tiennent à bouffer des animaux morts.
    ♥ - devenir dicateuse du monde, parce que le monde a besoin d'un peu de dictation. En 2013 le prochain sommet pour la domination du monde (http://worlddominationsummit.com/) est à Portland début juillet, toi tu pourras y être alors que moi je travaille le 5 donc c'est mort.
    ♥ - racheter une ferme près de Notre Dame des Landes ou ailleurs et élever des animaux pour pas les tuer, et des végétaux pour gagner un peu de sous.
    ♥ - ... j'ai d'autres idées, on pourrait en parler à une prochaine rencontre au sommet.

    Damnède, j'ai écrit un roman, aller je fais péter le com.

    Scribouillé par titane, 28 novembre 2012 à 19:10
  • Ouais, bin là comme on m'a un peu obligée à me foutre en maladie, j'aurais bien voulu en profiter pour faire du bénévolat aux restos du coeur (à voir s'ils ont besoin de bénévoles ici) et puis aussi à la SPA ou un refuge quelconque pour animaux. Pour le reste, je sais vraiment pas, et il va falloir que je propose un projet professionnel pour faire une demande de poste adapté, je sens que ça va être épique encore c't"histoire. J'imagine que je vais me découvrir une passion soudaine et inexpliquée pour le secrétariat en collège-lycée.....

    Scribouillé par unjourPE, 02 décembre 2012 à 19:06

Y veut scribouiller aussi? C'est là